RL 465 01

Editorial : Hugues DESMETTRE

Photo de couverture :  Lors de la 8ème Rando Verte VTT (Jacques Taulès)

Cela ne va plaire à tout le monde.

Pour cet éditorial de fin de saison, je ne vais pas vous faire comme d’habitude le compte-rendu sommaire de l’activité de l’année écoulée, mais je vais évoquer un sujet récurrent qui me tient à cœur ainsi qu’à bon nombre de membres (du comité directeur ou non) et qui nous concerne tous : les parasites

Quelques définitions issues du Larousse :

Club ou association : groupe de personnes partageant le même goût ou se trouvant dans la même situation - groupement de personnes réunies dans un dessein commun non lucratif.

Parasite : être vivant qui puise les substances qui lui sont nécessaires dans l’organisme d’une autre personne - qui vit aux dépens des autres - synonyme : pique assiette.

Rappel des statuts du VCM : l’association se compose de membres bienfaiteurs, de membres honoraires, de membres amis, et de membres actifs.L’admission d’un nouveau membre actif est subordonnée :

- au paiement du montant de la licence tel que décidé par le Comité Directeur comprenant notamment les parts de la F.F.C.T., de l’assurance et du Véloce Club Montalbanais

- au respect des dispositions statutaires et du règlement intérieur.

De ces rappels on peut en déduire qu’il y a au sein de nos groupes des parasites et nous savons dans quels groupes : essentiellement la 1 et ses sous-groupes.Je sais que le VCM sert de base d’entrainement pour ceux qui s’alignent sur des cyclosportives. Pourquoi pas lorsque ce sont des membres actifs au sens des statuts (à jour de leur cotisation). Mais quand ce sont des copains amenés par des membres du club, ce n’est plus la même chose.Amener un copain de temps en temps dans la limite des 3 sorties couvertes par l’assurance du club, oui. Quand cela devient permanent, non ! D’une part, ils ne sont plus couverts par l’assurance du club et d’autre part, ils font courir au Président des risques d’ordre judiciaire. Par ailleurs, ils profitent impunément du travail accompli par l’équipe dirigeante du club et les bénévoles qui y participent car ils n’ont pas acquitté de cotisation.Cela s’apparente à du vol.Je demande à chacun de réfléchir à son propre comportement, car ces parasites ne sont pas là par hasard, ils sont nécessairement amenés par un « copain ».

Voilà pour le billet d’humeur.La saison se termine. Encore une belle année dont nous ferons le bilan lors de notre assemblée générale du 7 décembre, à laquelle, j’espère, vous assisterez nombreux.

PS : Vous trouverez dans les pages du présent numéro, un complément d’informations retrouvé dans les archives du club qui permet de constater que le sujet évoqué ne date pas d’aujourd’hui