RL 471 01Editorial : Hugues Desmettre

Photo couverture : Agnès Beluche  (La 2, un dimanche)

Nota : Roue Libre complet (ci-dessous en PJ) uniquement accessible aux licenciés (ées)  du club préalablement enregistrés (ées) sur notre site.

Les parcours mentionnés sur le RL ont été crées avant la date du début de confinement (30 octobre) ; En conséquence ceux-ci seront caduques jusqu'à nouvel ordre. Toutes les manifestations et/ou réunions prévues seront également annulées et/ou reportées à une date ultérieure.

Annus horribilis

Quelle drôle d’année nous aurons vécue ! Si nous avons pu organiser normalement nos deux premiers brevets, 100 km et 150 km, comme l’ensemble des clubs de la Fédération nous avons été contraints d’annuler ou de reporter la totalité des organisations prévues à notre calendrier. Le mois de confinement nous a empêché(e)s totalement de rouler et le dé-confinement a autorisé une reprise d’activité sous conditions (pas toujours respectées).

Les mois d’été nous ont redonné un peu d’espoir. Il a fait beau et chaud et les sorties ont été très fréquentées.

La rentrée de septembre nous a replongés dans l’incertitude. Le Tarn et Garonne a glissé lentement mais sûrement vers la zone rouge.

 

Cette épidémie a cassé toutes les dynamiques, familiales, sociales, associatives, sportives, festives. Combien de temps cela va-t-il durer ? Apparemment personne ne le sait. On nous dit qu’il va falloir vivre avec le virus et que l’on en a pour un certain temps (comme le fût du canon de Fernand Reynaud pour refroidir).

Je reste malgré tout optimiste. Les mesures barrière qui doivent être respectées, la responsabilisation et la prudence que chacun doit s’imposer, devraient permettre de s’en sortir.

Nous pouvons continuer à pratiquer notre sport avec des copains, en petits groupes ou en plus grands groupes, dans le respect de la distanciation et du Code de la route.

Déjà une nouvelle année se profile et il faudra penser à reprendre la licence. Je sais certains diront que compte tenu des conditions sanitaires, il n’est pas nécessaire d’être dans un club pour rouler. Mais cette année qui s’achève est, espérons le, exceptionnelle. Ce n’est pas le moment d’abandonner. Le club, votre club, a besoin de vous.

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » (La Fontaine : le lion et le rat)